Quel est le rôle du chasseur de tête dans la gestion de carrière des candidats ? Par Sylvain Bonnin, Partner Talent&Trust

Sylvain Bonnin, chasseur de tête, Partner Talent&Trust, partage sa vision de la gestion de carrière et du recrutement pour les candidats de job&mobilité ! « Le cabinet de recrutement doit aussi être un conseil de carrière ! ».

Bonjour Sylvain, nous nous connaissons depuis longtemps et je te remercie de nous accorder ce temps de réflexion et de partage pour les candidats en recrutement !

Je commencerai avec une question simple : si tu avais un seul conseil à donner pour bien gérer sa carrière, ce serait quoi ?

Servir une stratégie de carrière moyen long terme là où le marché appelle des décisions de court terme. 

« Je pense que ce serait de viser le temps long, il faut servir une stratégie de carrière moyen long terme là où le marché appelle des décisions de court terme. Savoir penser plus loin et se dissocier de la vision court termiste du marché. On s’oblige à faire des choix voulus ou subis avec chaque expérience professionnelle qui dure 3 à 5 ans en moyenne comparé à quatre décennies de carrière à conduire ! Après un premier temps où on va investir sur de multiples expériences, il vaut mieux s’inscrire ensuite dans des cycles de 5 à 7 ans minimum. Une carrière bien gérée est plus la quête de celui qui va durer le plus longtemps que celui qui deviendra le plus gros. »

Comment tu choisis les gens ?

Notre rôle va être de proposer d’autres natures de profils pour venir quelque peu bousculer l’entreprise…

« Dans le cadre d’une mission, je les choisis par rapport aux critères définis avec le client. Il y a des notions de hard skills prépondérantes, les compétences techniques sont souvent les plus importantes. La part des softs skills et du potentiel est de plus en plus considérée. Au-delà du respect strict du cahier des charges de l’entreprise, notre rôle va être de proposer d’autres natures de profils pour venir quelque peu bousculer l’entreprise qui possède ses codes et sa vision propres. »

… des candidats qui ont des aptitudes relationnelles ou une vision des choses différente. 

« Les candidats « venus d’autres horizons » ont un regard sur les choses, une autonomie et d’autres qualités qui peuvent apporter à l’entreprise. On répond à un besoin d’expertise mais aussi de proposer des candidats qui ont des aptitudes relationnelles ou une vision des choses différente et qui vont contribuer à une certaine forme de diversité, l’idée est de ne pas avoir des clones. »

Donne une ou deux astuces pour que les candidats réussissent leur entretien d’embauche ou leur période d’essai.

S’assurer de la qualité du conseil en recrutement, faire confiance et ne pas hésiter à interagir pour que tout aille pour le mieux jusqu’à la fin de la période d’essai. 

« Faire confiance au cabinet de recrutement qui les accompagne. Le marché est ultra actif, en tension, on va exiger des candidats de faire des choix rapidement. Notre métier est le conseil en recrutement, pas uniquement du sourcing. Les candidats doivent faire attention à qui ils ont affaire, si le cabinet est un réel cabinet de conseil, il connaît les attentes du client et du candidat et possède la capacité à l’aider à se projeter. Il faut faire savoir aux candidats que le cabinet de recrutement doit aussi être un apport de valeur ajoutée pour leur choix de carrière. »

Notre rôle va jusqu’au suivi et rôle de coaching très opérationnel dans la prise de poste. 

« Sur la période d’essai nous sommes garants de l’intégration et de la réussite de l’intégration chez le client. Nous échangeons avec l’entreprise et le candidat pour nous assurer que tout est bien aligné. S’assurer qu’il n’y a pas eu de non-dits, de différences de compréhension qui doivent être clarifiées après coup par exemple. Notre rôle va jusqu’au suivi et rôle de coaching très opérationnel dans la prise de poste et notre capacité à accompagner notre client. Nous nous chargeons également de coordonner la remontée des informations. »

« Aujourd’hui notre métier est d’identifier des personnes mais elles sont visibles au travers des réseaux sociaux. La vraie valeur ajoutée est d’apporter de la crédibilité à l’offre et à la candidature du candidat puis de déterminer comment le parcours du candidat répond sur le long terme au besoin de l’entreprise. Notre cabinet s’investit notamment dans ce cadre de conseil auprès des femmes dans le digital avec notre approche Women&Trust, sujet aujourd’hui clé pour de nombreuses entreprises. »

Sylvain Bonnin, merci!

Note de job&mobilité : les professionnels du recrutement de la chasse de tête peuvent être des alliés précieux. Grâce à leur pratique du marché, leur connaissance des clients, ils apportent bien souvent à nos candidats un éclairage, un conseil très pertinent ! Dans la période d’essai, ils peuvent jouer un rôle décisif !

Un avis, une réaction ? Rendez-vous sur https://www.linkedin.com/company/jobmobilite