Luce Nordon, chasseuse de tête, Présidente d’Agora Search, tire les leçons de la période actuelle : candidats et DRH, cette interview est pour vous !

Une interview avec Luce Nordon, fondatrice et Directeur Général d’Agora Search, chasseuse d’Exécutifs ! Agora a été créée il y a plus de 40 ans, fait partie du réseau international Penrhyn et spécialisée sur la recherche de cadres C level / Dirigeants. Dans le cadre de sa branche consulting, elle assure l’évaluation individuelle ou collective des collaborateurs clefs de l’entreprise. Agora rassemble une équipe de 20 personnes en France dont 7 consultants spécialisés dans les secteurs des technologies, services, manufacturing, FMCG et assurances.

La période d’essai, en temps de covid, ça se négocie!

Se connaître, savoir que l’on veut, s’entourer, générer de l’émotion, s’assurer d’être bien en ligne avec la culture d’entreprise.

Voici ses principaux conseils!

Ce n’est pas évident de bien gérer sa carrière… comment s’y prendre ?

Avoir un plan d’action à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise pour ne pas aller au gré des opportunités. 

« Je crois qu’il faut d’abord comprendre ce que l’on a envie de faire, ses drivers, sa motivation. En fonction de cela vous pouvez mettre en place un plan pour gérer sa carrière. Par exemple en ciblant et recherchant des sponsors, des ambassadeurs, des mentors à l’intérieur de l’entreprise, des coachs, chasseurs de têtes à l’extérieur. Il est important d’échanger librement avec des personnes en étant assuré d’avoir une écoute et un feed-back bienveillant. »

Pour être acteur de son projet professionnel, il faut être clair sur ses intentions, ses ambitions et sur ce qui nous fait vibrer. 

« Certains vont au gré du vent en répondant aux opportunités, ils sont principalement passifs, oubliant qu’une carrière doit être pilotée. Ce qui n’empêche pas par ailleurs de savoir saisir les opportunités au bon moment. »

Comment sélectionnez-vous les gens ?

Bien mesurer l’adéquation valeurs/ADN entre le candidat et l’entreprise. 

« J’évalue les candidats en fonction d’un cahier des charges définit avec mon clients (hard skills soft skills et éléments clef de la culture d’entreprise). L’adéquation avec la culture d’entreprise est aussi importante que la maîtrise des compétences métier. C’est parfois plus facile d’acquérir de nouvelles compétences métier que d’intégrer une culture d’entreprise éloignée de son ADN. »

Les échecs sont souvent liés à un manque de partage culture/valeurs. 

« Mieux piloter sa vie personnelle et professionnelle est devenu une priorité pour beaucoup et il est donc encore plus important de bien évaluer la dimension culturelle. L’entreprise fait aussi face à un enjeu majeur : engager et réengager ses collaborateurs pour leur permettre de se projeter sur le long terme. »

Comment bien réussir son entretien d’embauche d’après vous ?

Parler avec son cœur et faire passer l’émotion qui va donner envie ! 

« En trois points:

  • Être clair dans ce que l’on a envie de dire et dans la façon ce le dire (fond /forme)
  • Être synthétique et précis ce qui permet de délivrer un message plus percutant
  • Savoir quel message on veut faire passer et quelle émotion on veut faire passer.

On parle avec sa tête mais on parle aussi avec son cœur. C’est là que l’émotion émerge dans l’entretien. La symbiose des deux fait que l’on va générer un sentiment d’ouverture de générosité ou, a contrario, passer pour un animal à sang froid… »

« Cette capacité s’illustre dans les qualités développées par certains patrons aujourd’hui. Un patron embarque par sa vision, son intelligence, sa rapidité mais aussi par sa capacité à communiquer. Certains patrons ont réussi à casser les codes de l’ultra conformismes à la française. Ce qui leur permet d’avoir un discours plus juste, au sens acceptable, vis-à-vis des trentenaires et quadra. »

Et la période d’essai, comment la réussir ?

La période d’essai n’est pas systématiquement utile 

« Pour commencer, je ne suis pas sûre qu’elle soit systématiquement utile. La période d’essai, quand on sort d’une période covid, peut se négocier. Il est évident que prendre le risque de bouger dans cette période est compliqué : il faut trouver le bon équilibre. Mais la période d’essai permet au candidat comme à l’entreprise de prendre le temps de l’intégration et de pouvoir se désengager rapidement le cas échéant. »

La période d’intégration se prépare… en interne et en externe.

« C’est un moment clef pour le candidat et l’entreprise. Elle permet de valider le choix réciproque. Là encore le candidat doit être l’acteur de son parcours d’onboarding. Beaucoup d’entreprise sont pris conscience de la nécessité de cette période clef et proposent un parcours d’intégration structuré aux candidats. De notre côté nous accompagnons candidats et entreprise pendant cette période à travers des points réguliers et jouons un rôle de miroir et de conseil auprès des deux. »

Qu’apportez-vous aux candidats Luce ?

« De l’écoute, du conseil, et du temps d’accompagnement dans les différentes phases de leur vie professionnelle. Bien sûr, nous sommes particulièrement présents pendant la période d’intégration ! Nous entretenons des relations de long terme parfois de quinze ans et plus avec des cadres et dirigeants. »

La période que nous traversons peut être utilement mise à profit ! 

« Il faut profiter de la période que nous avons traversé pour retrouver des méthodes de travail plus humaines, gardons tout le bon de ce que nous avons appris ! Les entreprises se transforment avec la mise en œuvre plus systématique du télétravail, ce qui entraîne une modification des pratiques managériales. Nous allons vers une meilleure organisation vie personnelle et professionnelle en conservant voire en améliorant la productivité…

Les trentenaires ne voulaient pas travailler comme leurs parents, la covid a accéléré les choses. Trouvons un meilleur équilibre et continuons à mettre en place ces meilleures pratiques. Je suis très positive sur l’évolution qu’a engendrée cette période, il fallait un tsunami pour changer nos habitudes et on y est ! »

Les entreprises ont l’opportunité de faire évoluer les pratiques managériales pour rechercher un meilleur équilibre tout en améliorant la productivité !

Note de job&mobilité : dans nos pratiques, méthode et outils, nos candidats pratiquent la mise en place de cercles qui vont garantir un entourage éclairant, sincère et bienveillant… Ne pas subir sa carrière, voilà ce que nous proposons ! Dans les entretiens, nous travaillons le passage d’émotions dont parle Luce Nordon et c’est souvent cela qui fait la différence !

Un avis, une réaction ? Rendez-vous sur https://www.linkedin.com/company/jobmobilite