Reconversion professionnelle à 50 ans : mode d'emploi

Comment réaliser une reconversion professionnelle à 50 ans ?

L’envie de faire une reconversion professionnelle à 50 ans se fait de plus en plus pressente alors que vous avez 50 ans ou plus ? S’il est vrai que les grands choix de carrière se réalisent plutôt autour de la mi- trentaine puis un peu après la quarantaine, il n’est pas trop tard pour changer de métier, et ce, quel que soit votre âge. Voici nos meilleurs conseils pour se reconvertir à 50 ans et plus ! 

Un challenge que de nombreux autres salariés relèvent

Première chose à savoir avant de vous lancer : vous n’êtes pas seul à choisir d’entamer une reconversion professionnelle à 50 ans. Mais beaucoup de salariés voient leur âge et/ou leur manque de formation comme un frein à ce changement de travail. En effet, selon une étude BVA datant de 2018 :

  • 89% des salariés pensent qu’il est difficile, voire très difficile de se reconvertir après 45 ans.
  • D’ailleurs, 41% estiment que c’est aussi très difficile avant cet âge.
  • 55% des salariés pensent qu’il est difficile de trouver un accompagnement de qualité dans leur région.
  • Et 69 % assurent qu’il est plus compliqué de se reconvertir professionnellement quand on n’habite pas en île-de-France.

Si une reconversion professionnelle à 50 ans représente tout de même un défi et beaucoup de travail sur soi, soyez rassurés : il est tout à fait possible d’y parvenir et de s’épanouir si vous êtes bien accompagné !

La cinquantaine, l’âge de la remise en question professionnelle

C’est à partir de 50 ans, que de nombreux cadres se posent la question du sens à donner à leur activité professionnelle. En effet, une fois votre poste maîtrisé, il n’est pas rare de ressentir de l’ennui. Les remises en questions tempêtent alors dans votre esprit. Comment bien gérer vos 10 à 15 dernières années professionnelles ?  Votre travail a-t-il toujours un sens pour vous ? Si certains, par peur, choisissent de faire le dos rond et d’accepter d’exercer un métier qui ne leur convient plus, d’autres, à la recherche de l’épanouissement, font preuve de plus de franchise avec eux-mêmes, de courage !, et se lancent dans l’aventure de la reconversion professionnelle à 50 ans. Il est temps pour eux de dire au revoir à leur vie professionnelle actuelle pour faire place au changement !

 

D’ailleurs, à 50 ans, les conditions sont souvent réunies pour repenser votre projet professionnel.

  • Vos enfants ont grandi, terminé leurs études et ont désormais leur propre vie et situation ;
  • Votre résidence principale est payée ;
  • Le besoin personnel de reconnaissance de l’entreprise est moindre ;
  • L’envie d’être promu à des fonctions supérieures est beaucoup moins présente pour beaucoup de seniors.

C’est donc tout naturellement que vous repensez à vos objectifs personnels et votre bien-être.

Une reconversion professionnelle à 50 ans et sans diplôme : c’est possible ?

Des métiers accessibles à tous âges

reconversion professionnelle à 50 ans

Une reconversion professionnelle à 50 ans et sans diplôme ou formation est tout à fait possible. L’âge ne doit pas être un frein et surtout pas son niveau d’étude ! Seuls comptent trois éléments :

  • La volonté de réussir ;
  • Le temps que vous souhaitez y consacrer ;
  • Être aligné(e) avec les raisons qui vous poussent à entamer ce changement.

De nombreux métiers sont accessibles sans diplôme ou nécessitent une courte formation. Diverses aides existent d’ailleurs pour accompagner les salariés dans cette nouvelle vie. N’hésitez pas à vous faire aider afin d’être conseillé efficacement sur ces dispositifs mis en place.

Les risques à prendre en compte dans sa reconversion professionnelle à 50 ans

Évidemment, une reconversion professionnelle à 50 ans comporte aussi son petit lot de risques. Si vous êtes en CDI et que vous êtes à la recherche d’un nouvel horizon professionnel, sachez que quitter votre emploi peut avoir quelques conséquences sur le montant ou le moment de votre départ en retraite. Cela ne doit pas vous décourager dans vos recherches, mais cet aspect mérite tout de même une réflexion de votre part.

Quel métier choisir pour une reconversion à 50 ans ?

Comment savoir dans quel métier se reconvertir ?

L’envie d’un nouvel horizon se fait sentir à l’aube de la cinquantaine, mais quel métier et quel secteur choisir pour sa reconversion ? Selon Guillaume Bèque, fondateur de job&mobilité, dispositif digital innovant qui accompagne entreprises et particuliers dans les situations de transition professionnelle, “La clé reste de se fixer un cap à deux, trois, voire quatre postes ou activités. ll est important de faire preuve de franchise avec soi-même et ses envies, ses besoins. Une question essentielle est à se poser : Qu’avez-vous envie d’avoir réalisé avant votre départ de retraite ? À partir de là, le travail consiste alors à imaginer un chemin, une forme de rétro planning dans lequel chaque étape à son tour sera la plus importante (et donc la plus motivante) et conduira naturellement à bien gérer sa fin de carrière.”

L’importance du bilan de compétences lors d’une reconversion professionnelle à 50 ans

Afin d’y voir plus clair dans son projet de reconversion professionnelle à 50 ans, effectuer un bilan de compétences est plus que recommandé. Grâce à une méthodologie travaillée, des questions bien posées et une mise en question de votre parcours comme de vos envies, vous aurez, une fois votre bilan de compétences effectué, une meilleure vision de ce que vous souhaitez.

job&mobilité propose aux entreprisse et aux particuliers de réaliser, avec l’aide d’un conseiller expérimenté, votre bilan de compétence à distance, où que vous soyez, à votre rythme et en fonction de vos besoins personnels.

Quelles sont les entreprises qui recrutent des seniors ?

Quels métiers recrutent des seniors ?

Contrairement aux idées reçues comme “ Un senior est plus difficile à manager” ou encore “ Un senior coûte plus cher à l’entreprise”, nombreuses sont les sociétés qui voient dans les plus de cinquante ans une opportunité d’accroître leurs compétences en interne. Aussi, les plus de 50 ans en fin de carrière sont plus susceptibles de rester quelques années à leur poste. Ils ont généralement une vie et une situation plus stable que les jeunes diplômés qui n’hésitent pas à changer d’activité ou à céder aux offres plus alléchantes d’autres entreprises. D’ailleurs les secteurs qui recrutent les seniors sont nombreux. En voici quelques-uns :

  • Le secteur du numérique. Énormément de postes sont proposés dans ce domaine. C’est d’ailleurs un secteur qui demande à être sans cesse à la pointe des dernières innovations et donc des formations continues pour les jeunes… comme les plus âgés.
  • Le secteur du commerce et de la grande distribution. Recherchés pour des emplois de managers avec de nombreuses responsabilités, les plus de cinquante ans ont la côté dans ce domaine !
  • L’aide à la personne. Face au vieillissement de la population, la demande d’aide à domicile explose. Les plus de cinquante ans qui aiment le contact humain et qui souhaitent aider leur prochain trouveront facilement un poste.

Quelle formation après 50 ans ?

Profitez de votre CPF pour réaliser la formation qui vous plaît

Une fois votre projet de reconversion professionnelle à 50 ans bien en tête et votre métier décidé, il est temps de s’intéresser aux formations qui peuvent vous être proposées. Si elles sont payantes pour la grande majorité d’entre elles, certaines peuvent être financées par votre Compte Professionnel de Formation. Vous ne dépenserez donc rien pour suivre votre formation métier.

Choisissez le format de formation qui vous plaît

Cours du soir, par correspondance, en ligne ou sur place… Il existe pléthore de formations par métier et secteur. À vous d’opter pour celle qui conviendra le mieux à votre emploi du temps et à votre tempérament ! Un seul objectif compte : l’obtenir pour réussir votre reconversion professionnelle à 50 ans.

Pourquoi et comment se faire accompagner par un professionnel ?

Réussir sa réorientation professionnelle

Un accompagnement pour être certain de réussir chaque étape de sa reconversion professionnelle à 50 ans

Se faire accompagner par un professionnel lors des différentes étapes de sa reconversion, c’est avant tout être certain d’aller dans la bonne direction, mais aussi :

  • Réduire le temps de recherche du nouvel emploi ;
  • Être accompagné dans la refonte de son CV, dans sa recherche sur les nouveaux canaux digitaux ;
  • Être soutenu, partager ses difficultés avec son conseiller et les autres participants ;
  • Bénéficier de l’expérience d’un professionnel expérimenté, être conseillé et guidé dans ses choix et ses actions ;
  • Être accompagné jusqu’à la fin de sa nouvelle période d’essai.

 

Il est donc plus que recommandable de demander l’accompagnement d’un consultant lors d’une reconversion professionnelle à 50 ans. Mais vers qui se tourner pour mettre votre plan en marche ?

Pourquoi choisir le programme job&mobilité ?

job&mobilité est un dispositif phygital. Il vous accompagne, étape par étape, dans votre reconversion professionnelle des prémices de votre réflexion jusqu’à la réussite de votre période d’essai ou de la création de votre entreprise. L’accompagnement est entièrement personnalisé et adapté aux questionnements, à la vie, à la situation et aux ambitions de chacun. Les modules de job&mobilité peuvent être suivis à distance : certains nécessitent une réflexion personnelle, mais des sessions de groupe sont aussi proposées afin d’échanger avec des professionnels d’autres secteurs. Les étapes s’enchaînent de manière très intuitive avec un objectif : réussir votre reconversion personnelle à 50 ans et définir le bon job pour vous !

Un petit conseil

L’accompagnement professionnel proposé par job&mobilité est en partie éligible au CPF ! Vous pouvez donc financer une part de cette formation avec la somme que vous avez cumulée grâce à votre expérience au sein des entreprises. Rendez-vous sur votre compte cpf pour en bénéficier !

Témoignage de reconversion professionnelle à 50 ans

Guillaume de Bailliencourt, Senior Software Engineer, VOGO

“À 52 ans, dirigeant de ma société dans le secteur des logiciels multimédias depuis 28 années, j’ai fait le choix d’un retour vers le salariat. Malgré une constante mise à niveau de mes compétences techniques ainsi qu’une adaptation de l’entreprise aux évolutions des marchés BtoB , je me suis vite rendu compte de mes limites face à près de 30 ans d’évolutions du marché de l’emploi. Les méthodes de recrutement au sein des entreprises que je ciblais avaient aussi totalement changé ! J’ai donc fait appel à job&mobilité afin de m’épauler dans ce nouveau projet personnel.

 

Cet accompagnement entièrement personnalisé avec un entretien téléphonique hebdomadaire s’est articulé autour des points suivants :

  • Méthodologie (supports écrits)
  • Enquête, Réflexions
  • Décisions, Définition d’un projet personnel
  • Plan d’action
  • Mise en œuvre, suivi

 

Sur le plan technique comme sur le plan humain, Guillaume, mon conseiller,  a toujours été d’un grand secours. Il a su apporter réponses et solutions à tous mes questionnements, me rebooster quand c’était nécessaire. Tout cela en rendant le parcours fluide et efficace. Outre ses excellentes compétences en outplacement, sa très bonne connaissance des métiers IT a été un vrai plus !

 

Quel est le bilan de votre reconversion professionnelle à 50 ans ?

 

Finalement, j’ai trouvé un emploi en parfaite adéquation avec mon projet en moins de 3 mois ! Et, ce, alors qu’on me disait : “Vu ton âge, ton profil, ta longue expérience à ton compte, le métier et le secteur géographique limité que tu vises, tu en as pour au moins pour six mois, voire un an, avant de trouver le job qui te correspond !” J’ai bien fait de persévérer.”

Les questions que se posent les internautes

Une reconversion sans perte de salaire est possible, même à 50 ans. Tout dépend du métier choisi et de celui exercé auparavant. Voilà pourquoi une longue réflexion préalable est nécéssaire lorsque vous choisissez de changer de métier.

Pour garder son salaire pendant une formation, mieux vaut réaliser celle-ci en parallèle de son métier actuel. Ainsi, il est possible de suivre des cours du soir ou des formations en ligne que vous pouvez effectuer où que vous soyez.

Les huit secteurs qui recrutent le plus de profils seniors, de 50 ans et plus sont : le numérique, la distribution, l’aide à la personne, l’hôtellerie et restauration, le conseil, le commerce et la franchise.